DSC_0259

L’Education Guidée par le Cheval (EGE)

Lire ces quelques mots peut sembler un peu barbare …
Il se peut que la traduction directe de l’anglais ne sonne pas aussi bien que l’anglais lui-même: « Equine Guided Education(EGE) ».
Lors de mon périple à l’étranger, j’avais décidé de me former un peu plus dans le monde du cheval. En googlelant cheval et coaching, j’étais tombée sur le site d’Ariana Strozzi, la personne qui a développé le programme mentionné. Bien que cela me semble un peu fou de me lancer dans une aventure pareille, j’ai décidé de m’y rendre.
Le programme se déroulait sur 3 semaines. Une semaine était consacrée à découvrir le processus de l’EGE et les deux semaines suivantes à apprendre, puis pratiquer avec les étudiants.
Ce fût réellement transformationnel. Ayant un esprit très analytique, je me demandais dans quoi je m’étais lancée. Au fil des jours, de s’ouvrir à l’autre, j’ai réalisé que le cheval pouvait devenir un réel guide pour avancer dans des aspects très profond de ma vie et de la vie des personnes qui m’entouraient.
Une séance d’EGE peut sembler un peu mystique au premier abord, ce n’est pas de l’éthologie, le but n’est pas d’interpréter les mouvements ou réactions du cheval suivant le monde animal. C’est plutôt d’être ouvert à ce que le cheval désire nous montrer sur notre vie personnelle au travers de comportements et de réactions. C’est un processus de découverte. C’est redevenir curieux, se poser des questions, sans avoir forcément des réponses. C’est redécouvrir ce qu’il se passe en nous et détecter ou nous nous tendons dans notre corps pour ensuite relâcher la tension. C’est accueillir, reconnaître et laisser partir. Ce n’est pas mystique, c’est laisser la place à tout un univers de lâcher prise et de curiosité.
Dans un processus de changement, il y a plusieurs étapes. L’une d’entre elles est la décision. Il arrive un moment lors des séances d’EGE que le client soit prêt à reconnaître une histoire de vie ancienne et à déclarer un nouveau tournant ou nouvelle histoire pour sa propre vie. Le cheval est un indicateur aussi dans cette phase-là. Est-ce que j’intériorise vraiment cette nouvelle déclaration de changement? Est-ce que j’y crois réellement?
Le cheval est un vrai partenaire pour s’engager dans sa vie et pour y évoluer, que nous soyons, ou pas, issus du « monde du cheval ».

L’appel: une découverte de soi et un parcours vers la transformation intérieur

Le premier novembre, j’ai eu l’immense plaisir de pouvoir intervenir dans un séminaire en France, le séminaire Connexion. J’y ai donné un atelier sur l’appellent la moitié reposait sur le livre de Tony Stoltzfus et bien sûre sur les principes bibliques.

Sur ce lien, prezi vous pourrez découvrir ma présentation.

L’appel c’est quoi?

Comment est-ce que je le trouve? Est-ce une question d’un jour ou d’une vie? Voilà quelques questions qui sont abordées.

Si votre ordinateur n’arrive pas à lire le lien, voici le contenu en format pdf: présentation pdf l’appel

DSC_0029

Chrétiens, appel et étapes de vie

Récemment, j’ai eu le plaisir de lire un livre qui m’a beaucoup parlé et aidé dans la manière dans je voyais ma vie et celle des personnes qui m’entourent. Ce livre s’intitule : Calling Journey, de Tony Sloltzfus, auteur que j’ai déjà cité dans mes précédents articles.

L’auteur partage que dès le moment où nous prenons la décision de suivre Jésus pour la suite de notre vie, nous entrons alors dans la préparation de notre appel.

L’appel est un mot que nous utilisons souvent, mais au fond qu’est ce que cela signifie ? L’appel est ce à quoi Dieu nous invite à devenir. C’est la manière dont je reflète Dieu.

Si nous considérons que chacun d’entre nous sommes faits à l’image de Dieu, cela signifie donc que nous reflétons partiellement son image. Qu’est-ce que Dieu désirait que je reflète de sa personnalité lorsqu’il m’a créé ? Je pense que la vie est la découverte de la réponse à cette question. Plus nous nous rapprochons de Dieu, plus nous découvrons qui nous sommes : ce qu’il y a de bon et sain, mais aussi tout ce qui est de branlant. Nous pouvons parfois nous questionner sur le but ou le sens d’avoir un appel. Je vous propose de répondre à cette question : à quoi cela sert-il de se regarder dans un miroir ?

Cela permet de nous connaître, nous voir, nous apprécier, de rectifier notre allure, etc. Refléter Dieu permet à celui qui nous observe de découvrir Dieu, de le voir, de réaliser des choses qu’il doit changer dans sa propre vie, de l’inspirer à ressembler au reflet qu’il perçoit. N’oublions pas que le reflet que nous donnons est partiel et donc qu’il n’est pas parfait. C’est pourquoi, c’est notre rôle d’être authentique sur cette réalité et nos manquements. Dieu nous utilise quelque soit notre degré de connaissance de sa personne ou de nous-même ou quelque soit l’étape que nous traversons. Au début de cet article, j’introduisais l’appel comme un chemin. Généralement les randonnées se font par étapes et je vous propose de découvrir celles qui parcourent notre vie. Tony Stoltzfus en ressort sept:

  • La promotion naturelle
  • La vallée de la dépendance
  • L’étape de préparation
  • La vallée de l’intégrité
  • L’étape de libération
  • La vallée de l’identité
  • L’étape de l’accomplissement

Chacune de ces étapes entraîne son lot de joie et de difficultés. Dieu utilise chacune d’elle pour nous mener à la croissance et à la connaissance de Lui.

Pour conclure cet article, je désirerais répéter que chacun de nous avons un appel étant donné que nous avons été créé à l’image de Dieu. L’appel est une manière d’être mais aussi de transmettre et c’est souvent dans le faire, dans nos actions ou notre travail qu’il s’exprime le plus évidemment. Notre travail est un outil que Dieu a créé pour que nous puissions développer une relation à Lui d’une manière différente et donc de le refléter avec une autre dimension.

Dans les prochains articles, j’aborderai les étapes citées un peu plus en détails. Toutefois, si vous ne pouvez pas attendre, je vous conseille vivement la lecture du livre Calling Journey, qui a inspiré cet article.

2011Jura7

A qui s’adresse le coaching?

Une question qui revient souvent lorsque le sujet du coaching est abordé est, mais pour qui est-ce? Est-ce pour les personnes qui ont des problèmes personnels ou au travail? Ou alors est-ce pour garder la forme?

Le coaching est une affaire de changement, d’évolution et de développement. Cela s’adresse à tous types de personnes qui désirent et sont prêtes (au niveau émotionnel et psychique) à aller de l’avant et à réfléchir à l’avenir. Concrètement, cela signifie que tous les sujets qui entrent dans cette catégorie peuvent être abordé. Je vous propose un petit aperçu:

  • Les rêves: souvent nous rêvons, toutefois, avec le rythme de vie quotidien et toutes nos préoccupations, nous ne prenons pas le temps de nous arrêter et de considérer ces rêves qui sont parfois appelés à être réalisés. Qu’est-ce qui se cache derrière notre rêve? Quelles valeurs et passion le motivent? Comment pouvons-nous les vivre dans notre quotidien? Parfois nous mettons de côté certains rêves qui mériteraient que nous nous y arrêtions. Alors qu’en est-il du vôtre?
  • Les obstacles: nous rencontrons souvent des obstacles au cours de notre vie. Certains nous semblent insurmontables et d’autres plus accessibles. Il peut s’agir d’un problème au travail ou d’un dilemme personnel. Quelque soit l’obstacle il peut être abordé, questionné et nous pouvons nous mettre en marche pour qu’il se débloque. Le coaching facilite le questionnement, il soutient et valorise l’avancement dans nos défis personnels. C’est un excellent moyen de nous confronter en bénéficiant d’une personne de redevabilité.
  • Les choses pratiques: vous avez 5 kg en trop, vous désirez les perdre ou alors vous avez une pièce à repeindre depuis 3 ans et vous n’arrivez jamais à trouver le temps de la faire. Le coaching vous permet de vous pencher et vous projeter dans la réalisation de ces différentes choses. Cela vous poussera à vous mettre en action avec l’aide d’une personne qui vous mènera à questionner votre action ou votre absence d’action.
  • L’appel ou la vocation: vous êtes croyants et vous pensez que Dieu vous appelle à vivre un certain style de vie ou a travailler à une certaine place. Vous ne croyez pas en Dieu, mais vous pensez que vous êtes « fait » pour un certain métier ou pour travailler dans un certain type de domaine. Le coaching permet d’aider la personne à aller au travers d’un processus qui questionneras sa personnalité, ses valeurs, son coeur, sa vision, ses rêves, sa vision et son appel ou vocation.

Je le rappelle, ces différents thèmes sont un aperçu. La roue de la vie (lien: roue de la vie) permet aussi de faire le point sur les domaines dans lesquels vous pourriez être coaché. En tant que coach, j’accueille tous les sujets qui vous tiennent à coeur et pour lesquels vous êtes prêts à mettre en place des actions concrètes, donc de l’énergie et du temps. Aussi, si vous êtes croyants, je vous défierai à intégrer Dieu dans vos réflexions et questionnements.

Pour terminer, si je devais répondre à la question du « qui? » je dirais que tout un chacun peut être coaché dans un domaine ou l’autre de sa vie autant qu’il soit prêt à s’investir et se responsabiliser pour un changement dans sa vie!

Coaching: avant la première rencontre

Bien que nous connaissions généralement bien les sujets qui occupent nos esprits, nous peinons parfois à mettre des mots dessus.
Le coaching vise la responsabilisation et la mise en avant de l’expertise de la personne sur sa propre vie. C’est pourquoi le client est encouragé à se mettre en action avant la première séance.
Une lettre de bienvenue expliquant les divers documents à compléter est envoyée. Quels sont ces documents?
1) Un contrat dans lequel le client insèrera son but personnel SMART, le nombre de séances désirées (conseillé de démarrer avec maximum 8 séances) et s’engagera par sa signature.
2) La roue de la vie: un outil qui définit un certain nombre de domaine tels que la famille, le travail, le temps libre et autres. Le but de cet outil est d’aider le client à évaluer son degré de satisfaction quant à ces domaines.
3) Un explicatif (celui du site) de ce qu’est et n’est pas le coaching. À cette définition y est ajouté un exercice tiré du livre: « Christian Life coaching » de l’auteur Tony Stolzfus que le client devra compléter avant sa venue. Les résultats seront une base de discussion pour la première rencontre.
4) Un test de personnalité type Myers Briggs: il sera demandé d’effectuer et d’envoyer le resultat du test en ligne avant le premier entretien afin que le coach puisse se préparer au mieux à celui-ci.
Ce processus vous semblera peut-être exigent… Il permet toutefois de donner un aperçu au coach et au client de l’implication nécessaire d’un tel engagement.

Les tests de personnalité

Le coaching est un outil d’accompagnement très intéressant. Il doit s’adapter à chaque personne suivant sa personnalité et ses intérêts. Cela demande donc au coach une certaine souplesse et un intérêt poussé à la valorisation de la relation. Cela signifie aussi qu’il devra s’adapter au fonctionnement de son client.

Pour se faire, il est intéressant de débuter la relation de coaching sur un test de personnalité tel que le MBTI. Vous pouvez trouvez des tests simples et gratuits, majoritairement en anglais, mais aussi en français! Ou alors profitez d’un test en ligne payant. Le site 16types.fr offre une bonne base de compréhension des résultats. Dans la littérature française, il existe: « Les types de personnalité : Les comprendre et les utiliser avec le CCTI et le MBTI [Broché] » qui est disponible sur Amazon. La littérature anglophone est plus fournie. « Type Talk: The 16 Personality Types That Determine How We Live, Love, and Work Edition by Kroeger, Otto, Thuesen, Janet M. published by Dell (1989) [Broché] » est un livre conseillé, mais uniquement en anglais.

Le DISC est aussi un outil intéressant pour découvrir son fonctionnement individuel et en équipe. Il existe aussi des tests gratuit en ligne, mais n’oubliez pas que les tests complets et payants sont souvent bien plus détaillés et proche de la réalité. Un ouvrage en anglais intéressant pour mieux comprendre les résultats est « The Personality Code: Unlock the Secret to Understanding Your Boss, Your Colleagues, Your Friends…and Yourself!) By Dr Travis Bradberry (Author) Hardcover on (May , 2007) ». En français, je n’ai pas encore eu l’occasion de lire un livre à ce sujet. Le seul livre que j’ai trouvé pour l’instant s’intitule: « L’abécédaire de la personnalité- Mieux se comprendre et mieux comprendre les autres grâce au modèle de personnalité DiSC[Broché] ».

Un autre test pour définir ses forces se nomme « strengthsfinder« . Cela permet de découvrir les forces naturelles qui habitent en nous. Le site est en anglais, mais suivant mon souvenir, vous pouvez passer le test en français. Toutefois, les résultats seront tout de même en anglais. Pour passer le test, il vous suffit de commander le livre « StrengthsFinder 2.0: By the New York Times Bestselling Author of Wellbeing [Anglais] [Relié] » sur Amazon.fr pour environ 20 euros et un code se trouvera à l’intérieur. Il vous suffit de vous rendre sur le site, de vous inscrire et de compléter le test. Un test gratuit en anglais se trouve sur internet, il ne correspond pas totalement à l’original payant et n’a pas d’explication.

D’autres tests existent, toutefois je ne me pencherai pas dessus aujourd’hui. L’univers de la personnalité est très riche et les test sont très divers. Je me permets de vous introduire brièvement de l’outil « Career Direct » qui est excellent et qui passe aussi le thème de la personnalité en revue.

J’espère que vous aurez trouvé ces informations utiles et je vous donne rendez-vous pour un prochain article.

En lien, une courte vidéo sur l’origine des test de personnalité: https://www.youtube.com/watch?v=0IP3tt9zzMA